Mise en page d’un scénario : comment présenter un scénario ? (1/5)

Scénario mis en page

VOTRE PREMIER COURT-METRAGE EN 5 SEMAINES

.

Vous avez écrit un scénario et vous ameriez le présenter à de potentiels partenaires ?
Vous aimeriez le faire dans les règles du milieu pro, car vous avez peur de mettre votre crébilité en jeu ? Eh bien vous êtes dans le vrai… 🙂

Un scénario de film répond effectivement toujours à certaines règles dans le milieu professionnel. Aussi bien sur sa rédaction que sur sa mise en page.

Quels éléments retrouve-t-on dans un scénario ?
Pourquoi la mise en page est-elle si importante ?
Comment présenter un scénario ?
Que faut-il savoir sur l’impression et la reliure ?
Quelles sont les ressources sur ce sujet ?

Dans ce dossier en 5 parties, je vous propose d’apporter ma pierre à l’édifice en essayant de répondre à ces questions aussi précisément que possible 😛

Pour naviguer entre les articles, c’est ici que ça se passe :

  1. Mise en page d’un scénario : comment présenter un scénario ?
  2. Mise en page d’un scénario : règles de base, couverture et page de garde.
  3. Mise en page d’un scénario : le découpage en séquences.
  4. Mise en page d’un scénario : le corps du texte.
  5. Mise en page d’un scénario : impression, reliure et ressources.

Dans cette première partie du dossier, je vous propose de voir avant tout un peu de théorie ( ooooh nooon ! 🙁 ), mais dès le prochain article on commence la pratique ( Aaaah ! 😀 ). Je préfère partir du principe que vous commencez actuellement de zéro et que vous ignorez tout des règles de présentation d’un scénario ( ça rime ! 🙂 ). On va donc commencer par le commencement et définir ensemble ce qu’est un scénario et ce qu’il n’est pas…

Le scénario : ce qu’il est et ce qu’il n’est pas.

Premièrement, il est indispensable de comprendre que le scénario est très différent du roman. Un roman est voué à être lu, alors qu’un scénario est voué à être regardé et écouté. Cette considération peut paraître tout-à-fait paradoxale puisqu’il s’agit d’un document écrit. Mais le cinéma reste avant tout un art qui se construit par l’image et par le son. L’expérience du lecteur doit se rapprocher le plus possible de celle d’un spectateur qui assiste à un défilement de pellicule.

Ensuite, il me paraît aussi indispensable de préciser que le scénario ne peut jamais être considéré comme une oeuvre définitive. Il est avant tout un support à la création d’un projet cinématographique. Un support qui doit répondre à un usage bien spécifique : celui de la mise en production.

Pourquoi la mise en page est-elle si importante ?

La concrétisation d’un film ou d’une série implique une suite de phases essentielles au bon déroulement de tout projet. La première phase est celle du développement. Elle permet de passer d’une idée pouvant être assez vague, à un scénario construit et structuré de manière cohérente en accord avec l’intention des personnes qui sont à l’initiative du projet.

Mettre en page un scénario de manière professionnelle, présente déjà un intérêt majeur au niveau de la phase de développement. Le cinéma est un art de collaboration qui nécessite la mise en place d’une communication claire entre les différents acteurs d’un projet. Imaginez par exemple que vous ayez l’occasion de collaborer avec un scénariste que vous venez de rencontrer, pour l’écriture de votre prochain film. Il vaut mieux que chacun de vous puisse se référer aux mêmes règles de mise en forme. Si ce n’est pas le cas, la phase de développement risque fort de devenir rapidement laborieuse. Vous vous dites peut-être que ce n’est qu’un détail, mais ce besoin de standardiser (et donc de clarifier) la communication entre les différents membres d’un projet, devient absolument indispensable une fois la phase de développement terminée.

Lorsqu’il s’agit de commencer la préproduction d’un projet cinématographique, les intervenants se multiplient assez rapidement. L’équipe technique et les comédiens sont eux aussi amenés à utiliser le scénario comme support à la préparation de la production. Leurs besoins sont tous différents et bien spécifiques en fonction des postes qu’ils occupent. Si nous devions faire plusieurs mises en page du scénario adaptées à chacun d’entre eux et à leurs besoins respectifs… on ne s’en sortirait tout simplement pas ! 🙂

Equipe qui porte une ampoule symbole de l'idée

Les règles de présentation d’un scénario, répondent donc avant tout à la nécessité de simplifier la communication entre les membres de l’équipe d’un projet cinématographique. Si ces règles sont appliquées correctement, elles permettent aussi certaines évaluations théoriques très intéressantes, dont la plus communément admise :

1 page de scénario = 1 minute de film à l’écran

En pratique, mon expérience personnelle m’a démontré que cette équivalence pouvait varier entre 30 secondes et 2 minutes de film à l’écran. Cela dépend en grande partie du type de séquence à tourner et du rythme globale de la narration. Si vous écrivez une séquence d’une page remplie d’action, elle se rapprochera sans doute davantage des 30 secondes de film à l’écran que de la minute. Si au contraire, vous écrivez une page de scénario avec l’intention de construire une séquence plus contemplative, vous atteindrez plus facilement les 2 min de film.

Il m’arrive d’avoir des débats autour de cette fameuse équivalence. Celle-ci est largement admise dans le milieu professionnel et je n’ai personnellement jamais eu à la remettre en question. À moins de devoir couper beaucoup du scénario d’origine lors de la phase de montage, mais ce cas de figure tient plutôt de l’exception.

Quoiqu’il en soit, gardez à l’esprit que cette équivalence n’est pas à considérer de manière trop stricte. Il s’agit avant tout d’une moyenne permettant de se faire une première idée de la longueur de l’oeuvre terminée (très utile pour les formats en série !) et par extension, de pouvoir faire une première évaluation des ambitions du projet (même si beaucoup d’autres critères sont à prendre en compte à ce niveau-là).

Les règles de présentation d’un scénario sont par ailleurs une véritable marque de crédibilité dans le milieu pro. Si vous envoyez un scénario présenté proprement à un producteur ou à un professionnel du cinéma, mais que celui-ci ne respecte pas les conventions admises dans le milieu, il y a fort à parier que votre crédibilité tombe rapidement au niveau zéro. Même si le fond a évidemment toujours plus d’importance que la forme, la forme est souvent le critère n°1 qui peut vous faire sortir du lot (ça et aussi le fait de savoir pitcher votre projet efficacement !). Et n’oubliez-pas qu’on n’a rarement une seconde chance de faire une bonne première impression. Particulièrement à notre époque où l’attention est devenue extrêmement rare et précieuse 😛

Avant d’entrer dans la partie pratique, je voudrais faire un dernier point sur la nécessité de cette mise en page dans un contexte autoproduit. Certains d’entre vous pourrait en effet se demander quelle est l’utilité de mettre en page un scénario de façon professionnelle, si vous écrivez et réalisez votre film entièrement en autoproduction. Beaucoup de cinéastes “guérilla” que j’ai eu l’occasion de rencontrer, m’ont déjà posé cette question. À cela je réponds généralement qu’il est tout de même préférable de s’inscrire le plus tôt possible dans une approche professionnalisante. Et lorsqu’on est plongé dans la phase de développement, en général on ignore quelles rencontres on peut être amené à faire par la suite. Si vous aviez prévu d’écrire et réaliser un film avec trois de vos potes, et qu’au final le projet implique une équipe qui comporte des professionnels du milieu… Il vaut mieux pour vous que vous puissiez fournir un scénario correctement présenté. Et de toute manière, si vous lisez cet article, c’est que vous êtes là pour vous professionnaliser ! Nom d’un petit bonhomme en mousse ! 😀

Le grand paradoxe derrière tout ça, c’est qu’il n’existe pas vraiment de standard unique de présentation d’un scénario en France. Il y a évidemment un certain nombre de critères à respecter que l’on va voir ensemble dans cet article, mais il n’existe aucun standard unique pour autant. Notez tout de même qu’aux Etats-Unis les règles sont bien plus strictes. Mais dans ce dossier je vous propose de rester sur celles applicables au milieu du cinéma français 🙂

Maintenant que la théorie n’a plus aucun secret pour vous ( enfin en théorie 😀 ), je vous propose de voir ensemble les règles de base, ainsi que la présentation de la page de couverture et de la page de garde. Rendez-vous dans le prochain article 😉

Pour aller plus loin...

Écrire et présenter un scénario est une tâche assez délicate n'est-ce pas ?
Si vous êtes d'accord avec ça, la suite devrait certainement vous intéresser...

Dans l'idée de vous aider à préparer votre prochain projet cinématographique de façon professionnelle, je vous propose un pack de 2 vidéos + 3 documents.

Je vous accompagne dans la présentation professionnelle de votre scénario

Le pack contient :

  • 1 vidéo dans laquelle nous verrons pourquoi la mise en forme d'un scénario est-elle si importante ?
  • 1 mise en pratique, dans laquelle je corrige avec vous la mise en forme d’un scénario.
  • La checklist qui récapitule toutes les étapes de mise en forme.
  • 1 scénario d’exemple. Disponible en 2 versions, (avant et après correction).
Aucun commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© 2017 cineaste-independant.fr

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • 12 vidéos : de l'idée à la finalisation de votre film.
  • 14 tutoriels : du scénario à la création du fichier vidéo.
  • 3 débriefings audio : je vous partage mon processus créatif.
  • 7 modèles de documents : checklists, scénario, découpage, etc.
  • 1 publication de votre film sur le blog.
  • 1 bonus surprise à découvrir ! :D

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

L'accès privé à cette formation est 100% gratuit !

  • 1 module théorique pour comprendre l'intérêt de la mise en forme.
  • 1 module pratique dans lequel je corrige un scénario avec vous.
  • 1 scénario d’exemple. Disponible en 2 versions, (avant et après correction).
  • 1 checklist qui récapitule toutes les étapes de mise en forme.
  • 1 module bonus dédié aux outils et logiciels d'écriture.
  • Ainsi que de nombreux conseils d'écriture complémentaires...

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Se connecter

Oubli de mot de passe ?