3 obstacles à surmonter pour écrire un scénario.

Un homme rampe dans la boue

VOTRE PREMIER COURT-METRAGE EN 5 SEMAINES

.

Vous souhaitez vous lancer le défi de l’écriture d’un film ou d’une série ?

Dans cet article, j’ai décidé de vous partager 3 obstacles que j’ai moi-même du apprendre à surmonter avant de commencer à écrire mes scénarios. Ces obstacles peuvent sembler anodins, mais ils ont pourtant été à l’origine de nombreux blocages créatifs pour ma part.

Si vous rencontrez actuellement les mêmes obstacles, j’espère que cette petite mise au point vous permettra d’y voir plus clair… 🙂

1. Ne rien écrire par peur de l’échec.

Peur de l'échec

Selon moi, la toute première erreur d’un scénariste qui débute, est tout simplement celle de ne jamais commencer à écrire par peur d’échouer.

Vous avez peut-être une créativité débordante qui fait naître un nombre incroyable d’idées dans votre tête. Malheureusement, si c’est idées restent dans votre tête, elles ne vous servent pas grand chose :/

Avoir une grande créativité ne suffit pas. Et c’est particulièrement vrai dans un art comme le cinéma, car il faut avant tout tester ses créations pour apprendre de ses erreurs. Ce qui implique également de surmonter sa peur de l’échec.

Vous pouvez d’ailleurs vous retrouver devant votre page sans savoir quoi écrire ou par où commencer. C’est ce qu’on appelle communément le syndrome de la page blanche (ou writer’s block en anglais) et qui est bien connu chez les auteurs de romans.

Quelque soit votre blocage, il n’y a qu’une seule véritable manière de contourner cette problématique :

Écrire ! 🙂

Même si vous n’avez pas forcément l’inspiration, essayez au moins entamer le processus d’écriture. Libérez-vous de la peur d’écrire quelque chose de mauvais et écrivez ce qui vous passe par la tête sans porter de jugement. Il s’agit d’ailleurs d’une technique de brainstorming appelée freewriting, dont j’ai déjà fait mention sur ce blog. Ecrire avant tout pour soi peut être incroyablement libérateur 😉

Et vous commencez indirectement à écrire votre scénario 🙂

2. Se perdre dans son processus créatif.

Homme perdu dans un champ avec une carte en main

Ne rien écrire par peur d’échouer est effectivement une erreur à éviter car elle peut empêcher le passage à l’action et l’expression de la créativité. Mais attention tout de même…

Ce n’est pas parce que vous écrivez pour vous exprimer, que vous devez nécessairement plonger la tête la première dans l’écriture de votre scénario. C’est d’ailleurs un piège que j’ai déjà largement mentionné sur ce blog, dans lequel les scénaristes et cinéastes débutants tombent très facilement ( je suis moi-même tombé dedans comme dans un bon gros tas de merde 😀 ).

Écrire pour vaincre l’inertie et pouvoir mettre ses idées sur papier c’est une chose.
Écrire pour concevoir un scénario… c’est pas la même limonade ! 🙂

Un scénario de film ou de série implique la mise en place d’une intrigue cohérente et potentiellement captivante pour l’audience. Dans cette perspective, un scénariste débutant ne peut pas se lancer à corps perdu dans l’écriture de son scénario, comme un auteur pourrait par exemple le faire pour un roman.

Si aujourd’hui vous êtes débutant, partez du principe que vous avez un intérêt certain à baliser votre processus d’écriture avant même d’écrire la première ligne de votre scénario. Cela implique de connaître au strict minimum votre point de départ et votre point d’arrivée. Si vous définissez clairement le début et la fin de votre histoire, il vous sera beaucoup plus facile de construire ce qui se trouve entre les deux.

Essayez de voir le processus d’écriture comme un itinéraire. Si vous avez l’intention de vous rendre quelque part, préférez-vous savoir où est-ce que vous allez ? Ou bien préférez-vous ne pas savoir du tout ? Dans l’absolu, il n’y a pas de mauvaise réponse à cette question. Le fait de ne pas connaître précisément sa destination, peut rendre le voyage d’autant plus excitant. Mais cela le rend aussi beaucoup plus aléatoire !

Si vous débutez, je vous recommande vivement de vous orientez avant tout vers le besoin de certitude. Ne prenez pas le risque de vous laisser guider uniquement par votre intuition créative. Seuls les scénaristes très expérimentés peuvent réellement se permettre ce genre de folie. Et puis vous remarquerez très probablement que même en ayant défini un point d’arrivée bien précis, le voyage peut tout de même vous réserver de belles surprises 😉

3. Ne pas oser aller au-delà des principes théoriques.

Silhouette qui casse les règle

Si vous souhaitez baliser votre processus d’écriture, vous pouvez aussi aller bien au-delà de la définition de votre point de départ et de votre point d’arrivée. Vous pouvez en effet vous inspirer de principes et de structures proposés par des auteurs et théoriciens de l’écriture scénaristique. Le monomythe et le voyage du héros sont par exemple des outils potentiellement très intéressants à ce niveau-là.

J’ai rencontré pas mal de cinéastes qui se montraient clairement réfractaires à l’idée d’utiliser une structure. L’argument principal est souvent celui du besoin d’exprimer pleinement sa créativité et de ne pas vouloir suivre un chemin qui semble tout tracé.

Personnellement, je ne suis pas tout-à-fait d’accord avec ce point de vue. Une structure permet avant tout de concevoir la forme de l’histoire. Rien n’empêche l’auteur de construire le fond de son histoire à l’image de son inspiration créative. Je suis même convaincu que tout auteur peut être beaucoup libéré sur le plan créatif, lorsqu’il a clairement défini la structure de son histoire au préalable.

Je reste néanmoins assez d’accord sur le fait que la structure ne fait pas non plus tout le boulot, et qu’elle peut également avoir certains travers. Les principes théoriques relatifs à la création artistique de manière générale, sont tous voués à être détournés de leur condition intiale. S’il peut effectivement être intéressant de baliser son processus d’écriture, il y a selon moi toujours un risque de ne plus s’autoriser à aller au-delà des principes théoriques.

Je vous dis ça en connaissance de cause, puisque je considère avoir moi-même fait preuve d’une rigidité un peu excessive dans l’application des étapes du voyage du héros, lorsque j’ai analysé le parcours de Finn dans Star Wars : Le Réveil de la Force.

Grâce aux commentaires laissés en dessous de la vidéo, j’ai pu réalisé après coup que ce que je considérais comme une rupture dans l’initiation de Finn, pouvait tout-à-fait venir d’une démarche créative intentionnelle.

Commentaire Youtube sur la vidéo d'analyse de Star Wars : Le réveil de la Force

Tous les épisodes du 1 au 6 font preuve d’une telle rigueur dans l’application de la structure du voyage du héros, qu’un simple détournement de cette structure dans l’épisode 7, m’a tout de suite destabilisé. En réalité, aujourd’hui je suis de plus en plus convaincu que l’intention était justement de déconstruire le mythe du sabre laser, pour mieux le reconstruire par la suite entre les mains de Rey. Mais je ne vais pas m’éterniser sur ce sujet ici. Je ferais peut-être un retour complet pour revenir sur ce point si j’en ai l’occasion. 🙂

L’idée est surtout de vous montrer un exemple pratique qui va au-delà des principes de bases pour tenter de construire quelque chose de nouveau. Lorsqu’on pense maîtriser assez ces principes, il ne faut donc pas hésiter à s’en émanciper pour éviter de s’enfermer dedans. Autrement dit, il faut savoir sortir de sa zone de confort 😉 Vas-y bouge de ton canap’ ! Sors un peu de ta zone de confort nom d’un petit bonhomme ! 😀

Pour aller plus loin...

Écrire et présenter un scénario est une tâche assez délicate n'est-ce pas ?
Si vous êtes d'accord avec ça, la suite devrait certainement vous intéresser...

Dans l'idée de vous aider à préparer votre prochain projet cinématographique de façon professionnelle, je vous propose un pack de 2 vidéos + 3 documents.

Je vous accompagne dans la présentation professionnelle de votre scénario

Le pack contient :

  • 1 vidéo dans laquelle nous verrons pourquoi la mise en forme d'un scénario est-elle si importante ?
  • 1 mise en pratique, dans laquelle je corrige avec vous la mise en forme d’un scénario.
  • La checklist qui récapitule toutes les étapes de mise en forme.
  • 1 scénario d’exemple. Disponible en 2 versions, (avant et après correction).
Aucun commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© 2017 cineaste-independant.fr

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • 12 vidéos : de l'idée à la finalisation de votre film.
  • 14 tutoriels : du scénario à la création du fichier vidéo.
  • 3 débriefings audio : je vous partage mon processus créatif.
  • 7 modèles de documents : checklists, scénario, découpage, etc.
  • 1 publication de votre film sur le blog.
  • 1 bonus surprise à découvrir ! :D

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

L'accès privé à cette formation est 100% gratuit !

  • 1 module théorique pour comprendre l'intérêt de la mise en forme.
  • 1 module pratique dans lequel je corrige un scénario avec vous.
  • 1 scénario d’exemple. Disponible en 2 versions, (avant et après correction).
  • 1 checklist qui récapitule toutes les étapes de mise en forme.
  • 1 module bonus dédié aux outils et logiciels d'écriture.
  • Ainsi que de nombreux conseils d'écriture complémentaires...

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Se connecter

Oubli de mot de passe ?