Alfred Hitchcock : les cinéastes français qui ont défendu son cinéma.

VOTRE PREMIER COURT-METRAGE EN 5 SEMAINES

.

À la fin des années 50, le cinéma français a connu un réel bouleversement de son industrie. Une période appelée Nouvelle Vague, qui donne l’occasion à de tous nouveaux cinéastes de s’exprimer.

Quand on parle de Nouvelle Vague, on parle souvent de la liberté des cinéastes et de leur façon non officielle de s’intégrer à l’industrie du cinéma français. On a toutefois tendance à oublier la véritable origine de ce mouvement alternatif…

C’est en fait après la seconde guerre mondiale que tout se joue. La découverte du cinéma américain, inspire un rejet soudain du cinéma français tel qu’il était à cette époque. Les cinéastes prennent alors leur caméra en main et s’inscrivent bientôt dans le cycle d’une société à l’aube des Trentes Glorieuses.

Mais cette Nouvelle Vague, c’est aussi l’histoire des Cahiers du cinéma. Une revue spécialisée dans la critique cinématographique, tenue par un petit groupe de jeunes aspirants à la réalisation. Parmi eux, François Truffaut, Eric Rohmer, Claude Chabrol, Jean-Luc Godard et bien d’autres… Wow ! 😀
Leur point commun ? Tous des futurs cinéastes qui n’attendent qu’une chose : briser l’académisme du cinéma français.

François Truffaut ira même jusqu’à écrire un article qui est aujourd’hui entré dans l’histoire : “Une certaine tendance du cinéma français”. Un article dans lequel il n’hésitera pas à rendre compte de la fragilité du cinéma français des années 50.

À cette époque, le cinéma français est en fait dominé par une forte orientation littéraire et théâtrale. Ce petit groupe des Cahiers du cinéma, perçoit alors dans le cinéma américain une vision plus juste de la réalisation. Celle qui met avant tout en valeur le pouvoir et le sens de l’image !

Certains critiques extérieurs aux Cahiers du cinéma, préfèrent cependant rester sur un point de vue souvent très négatif de ce qui se fait outre Atlantique. Les films de Hitchcock lui-même, font partie des plus dévalorisés dans la presse française. On l’accuse notamment de l’abus d’utilisation de “ficelles cinématographiques” et de manipuler ses spectateurs… les rendant ainsi, soit disant, vulnérables à son spectacle.

Le groupe des Cahiers du Cinéma engage alors une véritable guerre de la critique, en tentant de défendre par tous les moyens la véritable valeur du cinéma d’Alfred Hitchcock.

Je vous propose aujourd’hui de découvrir 6 citations des cinéastes de la Nouvelle Vague, qui se sont inspirés du maître du suspense…

1. Au-delà du récit

Claude Chabrol

Il y a autre chose que le récit dans les films d’Hitchcock. Lorsque j’ai vu L’ombre d’un doute, j’ai compris qu’à travers une succession de plans, il était parvenu à donner au spectateur une notion morale. On sentait qu’il y avait là-dedans, plus qu’un simple récit. Une espèce de petite volonté transcendantale.
– Claude Chabrol –

2. Le cinéma et la philosophie

Jean-Luc Godard

Les données immédiates de la conscience.
Alfred Hitchcock, une fois de plus, prouve que le cinéma, mieux que la philosophie et le roman, est aujourd’hui capable de les montrer.
– Jean-Luc Godard –

3. Le metteur en scène et les vrais problèmes de son art.

Jacques Rivette

Les films d’Hitchcock relèvent du secret professionnel. Sans doute, n’appartiennent-ils pas au domaine de la critique, qui s’est toujours montrée fondamentalement incapable de rendre compte.
Seul le metteur en scène, j’entends celui qui s’est posé les vrais problèmes de son art, peut en pressentir la beauté…
– Jacques Rivette –

4. Ce qu’il y a de plus rare dans l’industrie.

Alexandre Astruc

Quand un homme, depuis trente ans, et à travers cinquante films, raconte à peu près toujours la même histoire – celle d’une âme aux prises avec le mal – et maintient le long de cette ligne unique le même style, fait essentiellement d’une façon exemplaire de dépouiller les personnages et de les plonger dans l’univers abstrait de leurs passions, il me paraît difficile de ne pas admettre que l’on se trouve pour une fois en face de ce qu’il y a après tout de plus rare dans cette industrie :
un auteur de films.
– Alexandre Astruc –

5. Un personnage hitchcockien.

François Truffaut

Hitchcock est un personnage hitchcockien, il répugne à s’expliquer.
Qu’il sache cependant qu’il lui faudra bien un jour se comporter comme ses personnages qui assurent leur salut en avouant. Mais avouer qu’on est un génie est difficile, surtout quand c’est vrai !
– François Truffaut –

6. Une sourde culpabilité.

Eric Rohmer

Cette culpabilité, qu’il sait si bien faire sourde est peut-être moins d’ordre moral, que proprement métaphysique. Elle est, nous l’avons dit, ne craignons pas de le répéter encore, constitutive à notre nature même, l’héritage de la faute originelle.
– Eric Rohmer –

En 1966, paraîtra le livre Hitchcock / Truffaut, qui retourne cette fois l’opinion du monde entier sur l’œuvre du cinéaste. Hitchcock sera même sacré chevalier de la légion d’honneur en 1971 à Paris. C’est une récompense ultime, mais surtout une reconnaissance officielle de l’influence fondamentale de son art dans le cinéma français.

Pour aller plus loin...

Écrire et présenter un scénario est une tâche assez délicate n'est-ce pas ?
Si vous êtes d'accord avec ça, la suite devrait certainement vous intéresser...

Dans l'idée de vous aider à préparer votre prochain projet cinématographique de façon professionnelle, je vous propose un pack de 2 vidéos + 3 documents.

Je vous accompagne dans la présentation professionnelle de votre scénario

Le pack contient :

  • 1 vidéo dans laquelle nous verrons pourquoi la mise en forme d'un scénario est-elle si importante ?
  • 1 mise en pratique, dans laquelle je corrige avec vous la mise en forme d’un scénario.
  • La checklist qui récapitule toutes les étapes de mise en forme.
  • 1 scénario d’exemple. Disponible en 2 versions, (avant et après correction).
Aucun commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© 2017 cineaste-independant.fr

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

L'accès privé à cette formation est 100% gratuit !

  • 1 module théorique pour comprendre l'intérêt de la mise en forme.
  • 1 module pratique dans lequel je corrige un scénario avec vous.
  • 1 scénario d’exemple. Disponible en 2 versions, (avant et après correction).
  • 1 checklist qui récapitule toutes les étapes de mise en forme.
  • 1 module bonus dédié aux outils et logiciels d'écriture.
  • Ainsi que de nombreux conseils d'écriture complémentaires...

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Se connecter

Oubli de mot de passe ?