5 choses à savoir sur la télévision. Et pourquoi vous devez préférer le cinéma…

VOTRE PREMIER COURT-METRAGE EN 5 SEMAINES

.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi il était plus facile d’allumer la télévision que de l’éteindre ?

Pourquoi un livre doit-il vous intéressé, alors que la télévision vous hypnotise si facilement ?

Et comment ne pas se poser davantage de questions sur un système qui, à l’origine, a été conçu pour littéralement “bombarder” d’électrons, une surface que nos yeux fixent constamment ?

J’ai décidé de vous faire cet article, car je suis récemment tombé sur un documentaire assez percutant à propos de la télévision : Le tube, réalisé par Peter Entell.
Il ne s’agit pas de vous parler de la qualité du contenu diffusé sur les chaînes de télévision, mais bien de l’objet en lui-même. Le contenu télévisuel relève d’un tout autre débat, que je ne compte pas ouvrir ici. Mais je peux vous garantir au moins une chose : si vous lisez cet article jusqu’au bout, vous ne porterez plus jamais le même regard sur la télévision !

Voilà donc 5 choses à savoir impérativement… à propos de la boîte à troubadours ! 😀

1. La télévision, c’est d’abord une lumière à haute fréquence.

Une personne sur 4000 est hypersensible à la lumière. Quelque soit l’émission regardée, la télévision agît toujours comme une lampe qui s’allume et s’éteint très rapidement face à vous. Son fonctionnement est en fait basé sur un balayage lumineux intermittent. Qu’il soit question d’un vieux téléviseur à tube cathodique, ou d’un écran moderne LCD / LED, le principe reste similaire. La fréquence est simplement plus élevée.
Au Japon, le scintillement des dessins animés est même analysé par sécurité.
En 1997, un épisode du dessin animé Pokémon a mis en transe plus de 600 enfants. Une vague de crises épileptiques s’est ainsi répandue dans tout le pays en quelques minutes. La véritable cause ? Une séquence de 15 secondes dans laquelle le petit Picachu faisait scintiller ses éclairs comme un stroboscope.
Depuis cet épisode, les producteurs passent chaque dessin animé dans une machine qui analyse et contrôle le rythme de changement des images.

2. La télévision met votre concentration dans un no man’s land.

Quand vous ne portez pas votre attention sur quelque chose en particulier, votre cerveau produit naturellement des ondes “aplha”. Voyez ça comme une sorte de mise en veille. Celle-ci s’arrête automatiquement à partir du moment ou vous stimulez à nouveau votre concentration.
Mais la télévision fait justement exception à cette règle !
Quand vous la regardez, votre cerveau continu de produire les ondes alpha, comme s’il n’était pas sollicité. Lorsque vous relâchez votre corps, votre cerveau enregistre encore davantage d’informations. Il se transforme en véritable éponge !
Et devinez qui pointe son nez à ce moment-là… Les publicités bien sûr. 🙂

3. La télévision créé une hyper sensibilité émotionnelle.

La télévision affecte votre ressenti de manière accentuée. Quand vous êtes devant une image calme, tout va bien. Lorsque les images s’enchainent trop vite, c’est une autre histoire…
Mais là où ça va encore plus loin, c’est quand vous décidez de vous arrêter.
Lorsque vous regardez la télévision, votre cerveau produit en fait plus d’ondes alpha que d’habitude. Mais lorsque vous éteignez votr poste, votre impression de relaxation disparaît instantanément. Plus vous regarderez longtemps la télévision, plus vous vous sentirez mal à l’aise en l’éteignant.
Moralité, plus vous restez devant, moins vous serez satisfaits en arrêtant… Bref, de la dépendance pure !

4. La télévision est une drogue “naturellement” en nous.

Si vous devenez dépendants à une substance en particulier, c’est logiquement que vous avez commencé à prendre de cette substance un jour.
Seulement pour la télévision, la substance en question, c’est la lumière. L’être humain a toujours été naturellement attiré par la lumière, comme un moustique.
La télévision, c’est donc comme la nourriture. Vous avez forcément commencer à manger un jour… et vous êtes forcément attirés par ce qui émet de la lumière.
C’est biologique !
La surabondance des écrans dans notre société d’aujourd’hui, soulève donc une question qui me semble relativement pertinente : comment vous passer d’une chose à laquelle vous êtes constamment exposé ?
Et n’oublions-pas que la télévision reste le moyen le plus simple, le moins cher et le plus rapide de s’évader. Il faut environ 20 minutes à un tranquillisant pour vous calmer… la télévision vous donne cette illusion en moins de 10 secondes !

5. La télévision altère l’identité de l’individu…

Je vous parlais juste avant de l’influence de la lumière sur la dépendance. Eh bien accrochez-vous, parce que les effets de la télévision vont encore plus loin !
Lorsque vous regardez un film au cinéma, la projection n’est pas faite face à vous. Contrairement à la télévision, la lumière est réfléchie sur un écran. Plusieurs expériences scientifiques ont démontré, qu’une lumière réfléchie permet à n’importe quel spectateur de conserver une part d’objectivité par rapport à ce qu’il voit.
Lorsque vous regardez la télévision, vous êtes littéralement enveloppés par les images qui défilent sous vos yeux. Vous perdez ainsi tout détachement, quelque soit le contenu qui vous est proposé.
Mais ce n’est pas tout…
Comme vous le savez sans doute, notre cerveau est divisé en deux parties. Le cerveau gauche est celui de la rationalité et du raisonnement logique. Le cerveau droit s’occupe des émotions et du ressenti. Bref, le côté des artistes quoi ! 😀
La télévision sollicite justement notre cerveau droit. Vous allez me dire “Alors si on regarde la télévision, on devient un artiste ? Génial !”, sauf que c’est un peu plus compliqué que ça. Notre cerveau gauche joue un rôle majeur dans la définition de notre identité individuelle.
Une exposition prolongée et régulière, favorise donc la notion de groupe à celle d’individu, tout en éliminant l’objectivité.
Et le moins qu’on puisse dire, c’est que tout ça correspond davantage à la philosophie d’une société totalitaire, plutôt que celle d’une société occidentale…

Peter Entell se pose alors la question suivante : La télévision serait-elle l’outil de représentation d’une illusion commune ?

Sincèrement, je préfère terminer sur ce point et laisser le débat entièrement ouvert.

Je vais être franc avec vous, je n’ai pas créé ce blog pour défendre la télévision. Que ce soit l’objet en lui-même ou la majorité de son contenu.

Les écrans nous ont déjà largement envahis depuis la fin des années 90. Si je peux en éviter un ou deux au passage, ça me va très bien 🙂

Maintenant, il reste tout de même la question du devenir d’un cinéaste dans tout ça. Les séries télévisées ont atteint une qualité propre à celle des films, et de l’autre côté de la barrière, la distribution en salle n’a jamais été aussi concurrentielle.

Peut-on donc toujours croire à un avenir sain pour la création cinématographique ? Notamment dans le milieu du cinéma indépendant, où la diffusion est unanimement reconnue comme la partie la plus délicate dans la vie d’une œuvre.
La mise en ligne d’un film sur le web est devenue d’ailleurs la réponse la plus directe à cette phase.

En l’espace de quelques clics, l’écran qui projette la lumière, gagne ainsi du terrain sur celui qui ne fait que la réfléchir.

Mais à côté de ça, il faut bien avouer que les créatifs gagnent énormément en liberté d’action.

Pour aller plus loin...

Écrire et présenter un scénario est une tâche assez délicate n'est-ce pas ?
Si vous êtes d'accord avec ça, la suite devrait certainement vous intéresser...

Dans l'idée de vous aider à préparer votre prochain projet cinématographique de façon professionnelle, je vous propose un pack de 2 vidéos + 3 documents.

Je vous accompagne dans la présentation professionnelle de votre scénario

Le pack contient :

  • 1 vidéo dans laquelle nous verrons pourquoi la mise en forme d'un scénario est-elle si importante ?
  • 1 mise en pratique, dans laquelle je corrige avec vous la mise en forme d’un scénario.
  • La checklist qui récapitule toutes les étapes de mise en forme.
  • 1 scénario d’exemple. Disponible en 2 versions, (avant et après correction).
Aucun commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© 2017 cineaste-independant.fr

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

L'accès privé à cette formation est 100% gratuit !

  • 1 module théorique pour comprendre l'intérêt de la mise en forme.
  • 1 module pratique dans lequel je corrige un scénario avec vous.
  • 1 scénario d’exemple. Disponible en 2 versions, (avant et après correction).
  • 1 checklist qui récapitule toutes les étapes de mise en forme.
  • 1 module bonus dédié aux outils et logiciels d'écriture.
  • Ainsi que de nombreux conseils d'écriture complémentaires...

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Se connecter

Oubli de mot de passe ?