15 astuces pour trouver régulièrement des idées de films

VOTRE PREMIER COURT-METRAGE EN 5 SEMAINES

.

Vous en avez marre de ne pas avoir d’inspiration. Vous cherchez des idées de films à écrire et à réaliser. Vous êtes désespérément bloqués. Votre cerveau reste sans solution devant la page blanche… bref ! Vous faites ce qu’on appelle un ‘Writer’s Block’.

Dans cet article je vous propose de découvrir 15 astuces pour donner un vrai coup de boost à votre inspiration. Et pas seulement de façon ponctuelle ! Toutes ces astuces vous permettrons de trouver régulièrement de nouvelles idées.

Personnellement, lorsque je me mets dans un état d’esprit créatif et que j’applique au moins la moitié de ces astuces, j’arrive généralement à trouver 1 à 2 idées de films par jour ! Donc si vous les appliquez toutes, rassurez-vous, vous obtiendrez forcément des résultats.

1. Notez absolument TOUT !

Cette première astuce peut vous paraître élémentaire, mais la prise de notes est à la base de toute recherche d’inspiration.

D’une part, elle vous permet bien entendu de ne pas oublier ce qui vous passe par la tête.

D’autre part, c’est aussi un excellent moyen de pouvoir porter plusieurs points de vue sur ce que vous avez noté. Si vous gardez absolument tout, vous augmenterez considérablement vos chances de trouver des idées pertinentes. Et quand je dis tout… c’est vraiment tout ! Même les choses qui vous semblent peu intéressantes sur le coup. Si vous les relisez quelques jours ou même quelques heures après, vous aurez certainement un autre regard dessus. Il y a de fortes chances pour que cette différence de considération, déclenche un nouveau déclic dans votre esprit.

Voyez ça comme une sorte de composteur. Tout ce que vous pourrez y mettre, participera forcément à la création de votre engrais. Et quand vous mettez de l’engrais, ben ça pousse mieux… y a pas de secret 😉

Si jamais vous n’avez pas envie de vous trimbaler avec un bloc-notes partout où vous allez, vous pouvez télécharger l’application Evernote pour smartphone. Un compte gratuit vous permettra de faire déjà beaucoup de choses. Notamment de synchroniser vos notes en ligne.

2. Stimulez votre cerveau droit.

Vous le savez le cerveau droit est le cerveau créatif. Le gauche, au contraire, est celui de la rationalité.

Forcément, si vous stimulez votre côté analytique et logique, vous risquez d’être beaucoup moins en phase pour trouver l’inspiration. C’est pour cette raison qu’il est très important de stimuler régulièrement votre cerveau droit.

Il vous faut donc mettre volontairement de côté votre esprit logique, davantage guidé par la réflexion que par l’inspiration. Votre cerveau doit entrer dans une forme de brainstorming passif, où vous laissez simplement les idées venir. Pour ça je vous conseille vivement d’essayer au moins la marche à pied ( oui, juste… marcher 😀 ). Sinon vous en avez l’occasion, vous pouvez également faire du sport. Cela vous aidera non seulement à vous vider la tête, mais également à améliorer votre concentration.

Enfin, vous pouvez aussi choisir de faire n’importe quoi d’autre de créatif. Il peut s’agir de dessin, de peinture ou toute autre forme d’expression artistique. L’essentiel est de se détacher de la recherche directe d’idées ou de l’écriture de scénario. Cela mettra en effet votre cerveau droit dans de bien meilleures conditions. Plutôt qu’en restant inactif devant une feuille blanche ou un ordinateur.

3. Ne vous prenez pas trop au sérieux.

Déjà vous devez savoir que lorsqu’on cherche l’inspiration, on a tous une tendance plus ou moins prononcée à s’orienter vers une forme de perfectionnisme. On essaie en effet de trouver en quelque sorte LA meilleure idée ! Celle qui “écrase toutes les autres” 🙂

Il y a pourtant une énorme lacune dans ce raisonnement. Si vous trouvez qu’une idée est plus intéressante qu’une autre, c’est avant tout une question de sensibilité. Votre sensibilité !
En ce sens, “la meilleure idée qui écrase toutes les autres” est en fait, ni plus ni moins, celle qui vous correspond le plus.

À un niveau strictement créatif, c’est la même chose. Il n’y a pas de “meilleure idée”, mais simplement un point de vue unique que vous seul, pouvez porter sur chaque idée.

Il est donc clairement paradoxal de chercher la perfection universelle, avec un point de vue purement subjectif. D’autant plus qu’en règle générale, le perfectionnisme est le chemin le plus court vers la procrastination. Lorsqu’on a peur de l’imperfection, on a tendance à remettre toujours à plus tard ce qu’on pourrait faire à l’instant.

Bref ! Soyez un peu ‘Rock’n’Roll’ 😀

4. Soyez réceptif à votre environnement.

Soyez un bon observateur de ce qui vous entoure. L’essentiel est non seulement d’être attentif à son environnement, mais également à ce qui vous interpelle.

Il y a forcément des choses sur lesquelles votre esprit s’arrête plus longtemps. Même quelques centièmes de secondes peuvent être le signe d’une sensibilité plus prononcée.

Une fois que vous aurez identifié ces éléments de votre entourage qui vous semblent plus les intéressants, il ne vous restera plus qu’à savoir en quoi est-ce qu’ils touchent davantage votre sensibilité.

5. Laissez votre esprit digérer.

Si vous voulez stimuler votre inspiration un bon coup, rien de tel que de s’exposer aux œuvres d’autres artistes. Mais attention à ne pas en abuser. Veillez toujours à maintenir un équilibre entre assimilation et digestion. Ne laissez jamais votre esprit ‘affamé’, mais ne le bombardez pas non plus sans répit. Cela n’aura que pour effet de saturer votre cerveau.

Par ailleurs, ne négligez jamais le travail passif de votre “réflexion d’arrière plan”. Celle-ci met constamment en ordre ce que vous avez assimilé. Même si vous ne le percevez pas, c’est pourtant ce qui se passe. Parfois ça donne d’ailleurs la sensation qu’une idée semble venir de nulle part. 🙂

6. Ne forcez pas le développement de vos idées.

Lorsque vous rencontrez un blocage psychologique, la dernière chose à faire est de forcer votre réflexion analytique. Cette notion est aussi bien applicable pour la recherche de nouvelles idées, que pour le développement d’idées déjà existantes.

Évitez de trop réfléchir sur une seule et même idée. En règle générale, nous cherchons naturellement à enrichir une idée dès qu’elle nous vient en tête. Le problème est qu’on ne peut pas analyser sur demande l’ensemble de ce que notre cerveau peut contenir. Il faut donc parfois un peu de temps pour trouver les éléments qui nous paraissent les plus pertinents. Ce qui nous vient à l’esprit dans l’immédiat peut être également bon à prendre, mais ne basez pas votre réflexion uniquement là-dessus. Et ne forcez pas le passage. Cela pourrait bien vous mener sur une impasse…

Lâchez prise et détendez-vous un bon coup. Lorsque la véritable inspiration reviendra… vous pourrez dégainer à nouveau votre carnet de notes ! 🙂

7. Faites appel à vos principes.

Cette astuce fait assez bien ressortir la notion de subjectivité dans une idée. Comme je vous l’ai mentionné un peu plus haut, ce qui compte réellement, c’est avant tout le point de vue que vous pouvez porter sur une idée. On dit souvent que “tout a déjà été raconté, mais pas par vous !”
Au niveau légal, il est d’ailleurs impossible de protéger une idée. On peut seulement mettre notre nom sur l’œuvre qui concrétise cette idée.

C’est donc ce que vous allez mettre de votre personnalité dans une idée, qui pourra rendre celle-ci unique. Si vous n’êtes pas une mite en pull-over et que vous êtes classé dans la catégorie “humain”, alors vous êtes forcément construit sur un ensemble de principes. Il peut s’agir d’opinions que vous défendez, ou d’idéaux que vous incarnez. Et c’est justement là que vous devez chercher votre sensibilité profonde.

8. Analysez votre mode de pensée.

Tenter de comprendre son propre schéma de pensée, c’est déjà faire un pas de géant vers une inspiration beaucoup plus constructive. Cela peut par exemple vous permettre de faire ressortir les choses que vous pouvez voir et que les autres ne voient pas. Attention, il ne s’agit pas de se croire supérieur aux autres pour autant. Simplement, chacun à sa propre perception du monde qui l’entoure.

9. Soyez attentifs au point de vue des autres créatifs.

Bien entendu, le but n’est pas d’essayer de comprendre le mode de pensée des autres artistes. Pour certains, ça pourrait même sans doute être un peu dangereux 😀 L’objectif est avant tout de mettre en phase votre sensibilité avec la leur.

Lorsque vous regardez un film, que vous contemplez un tableau, que vous lisez un livre, vous pouvez interpréter un certain nombre de choses. Si les œuvres d’un artiste vous inspirent plus que celles d’un autre, c’est que le premier aura naturellement plus d’influence sur votre inspiration.

À partir de ce constat, je vous conseille vivement d’essayer de faire ressortir un à un, tous les éléments auxquels vous êtes sensible. Et de comprendre en quoi ils vous touchent davantage. À l’inverse, cela peut être également une bonne manière de faire ressortir les choses qui n’atteignent pas ou peu votre sensibilité.

10. Cherchez l’inspiration dans la musique.

Écouter de la musique régulièrement, est une pratique qui peut vous permettre de développer deux choses essentielles.

D’une part, vous entraînez votre imagination. Vous pouvez en effet plus facilement visualiser des choses en les mettant en phase avec vos émotions. Même les paroles d’une chanson, peuvent parfois vous apporter de nouvelles idées.

D’autre part, la musique permet de développer votre empathie. Vous exercerez en effet la sensibilité que vous avez par rapport à ce qui vous entoure. Essayez de privilégier l’écoute de musiques contrastées et très différentes les unes des autres. Préférez chercher une ‘intonation’ en phase avec vos sentiments, plutôt que de rester dans le schéma traditionnel du genre musical. Vous attacherez ainsi beaucoup plus d’importance à ce que peuvent réellement évoquer pour vous les sons et les accords.

11. Entrainez-vous à matérialiser vos idées.

Il n’est pas obligatoire de faire appel à la musique pour visualiser des choses. Simplement en fermant les yeux et en vous concentrant sur une idée, vous pouvez ainsi exercer votre imagination à la conceptualiser.

Cela vous permettra avant tout d’avoir une vision la plus précise possible de ce que vous avez réellement en tête. Vous pouvez faire ça en deux temps.
Soit vous partez d’un détail et vous arrivez petit à petit au résultat global.
Soit l’inverse. Le choix dépend entièrement de vous sur ce coup-là. Dans tous les cas, il faudra prendre note de tout ce que vous verrez 😉

Cette pratique peut également vous permettre de faire ressortir les points sur lesquels vous jugez que votre idée à besoin d’être travaillée ou enrichie.

12. Faites le vide.

La plupart du temps, lorsqu’on cherche l’inspiration, on a tendance à faire tourner son cerveau à plein régime. Les pensées fusent de tous les côtés et on ‘saute d’une branche à l’autre’, sans même s’en rendre compte.

Cette astuce est en fait à l’opposé de la précédente. Au lieu de vous entraîner à visualiser quelque chose, entraînez-vous à ne rien avoir en tête. C’est une technique notamment pratiquée en méditation, qui permet à l’esprit de faire le vide et de porter votre attention sur ce qui est essentiel.

Vous verrez d’ailleurs qu’il est souvent bien plus difficile de ne penser à rien, que de visualiser vos idées.

13. Planifiez votre inspiration.

Cette astuce peut facilement prêter à confusion, car l’inspiration est bien entendu quelque chose qui ne se commande pas. Cependant, il est tout-à-fait possible d’identifier les moments les plus inspirants d’une journée ou d’une semaine.

Je vous invite donc à noter les périodes pendant lesquelles vous sentez que votre inspiration pointe son nez. Il peut aussi bien s’agir de périodes fixes et régulières, que de moments particuliers. Vous pourriez par exemple vous rendre compte qu’à chaque fois que vous faites une chose ou une autre, des idées ont tendance à vous venir à l’esprit.

Une fois que vous aurez clairement définit toutes ces périodes, considérez-les comme du temps sacré, que vous bloquez chaque jour ou chaque semaine. Toutes les autres tâches que vous avez sur le feu, doivent absolument passer en second plan. En effet, contrairement à votre inspiration, le reste peut attendre !

14. Développez le culte de la faisabilité.

Lorsque vous avez une idée en tête et que vous savez que cette idée n’est pas réalisable à moins de mettre de gros moyens en œuvre, vous allez naturellement vous démotiver. Même avec toute la volonté du monde, vous conserverez le sentiment que votre démarche ne mènera à rien ou du moins, pas à quelque chose de concret dans l’immédiat. Ce n’est peut-être pas une vérité. Peut-être que l’occasion se présentera à vous de donner vie à votre idée. Mais peut-être que le chemin sera long avant d’y arriver…

Si au contraire vous orientez votre inspiration sur les idées les plus faisables, vous pourrez créer et maintenir une motivation naturelle. Par ailleurs, en vous attachant à un objectif précis – à court ou à moyen terme – vous pourrez plus facilement identifier les obstacles et la manière de les contourner.

15. Donnez-vous une contrainte.

Je conseille d’appliquer cette dernière astuce seulement si toutes les autres n’apportent aucun résultat, ou si vous avez un court délai à respecter.

Le but c’est de canaliser l’inspiration dans un sens bien précis. Pour faire ça, rien de tel que de s’imposer une contrainte. Par exemple, vous ouvrez le dictionnaire et vous choisissez un mot au hasard.

Attention, il est essentiel de s’imposer cette contrainte quoiqu’il arrive. C’est un processus qui peut être désagréable, mais qui à le mérite de vous orienter dans une direction donnée.

Pour aller plus loin...

Écrire et présenter un scénario est une tâche assez délicate n'est-ce pas ?
Si vous êtes d'accord avec ça, la suite devrait certainement vous intéresser...

Dans l'idée de vous aider à préparer votre prochain projet cinématographique de façon professionnelle, je vous propose un pack de 2 vidéos + 3 documents.

Je vous accompagne dans la présentation professionnelle de votre scénario

Le pack contient :

  • 1 vidéo dans laquelle nous verrons pourquoi la mise en forme d'un scénario est-elle si importante ?
  • 1 mise en pratique, dans laquelle je corrige avec vous la mise en forme d’un scénario.
  • La checklist qui récapitule toutes les étapes de mise en forme.
  • 1 scénario d’exemple. Disponible en 2 versions, (avant et après correction).
4 commentaires
  1. Nancy Couture 2 années ago

    En ce moment je dois écrire un scénario d’une petite histoire de 4 minutes qui fera partie d’une application pour enfant. Je dois écrire cette histoire à partir d’images déjà pré-montées (animation). J’essaie de trouver une façon originale de raconter ce que je vois. Je me suis inspirée de toutes sortes de sources telles que musique, émissions et livres pour enfants et je suis tombée sur votre site. Quelle générosité de votre part. Ce petit scénario pourrait être le 1er d’une suite de plusieurs si cela plait aux clients…j’ai besoin de conseils et d’une façon de travailler. Merci beaucoup à l’avance.

  2. Nancy Couture 2 années ago

    Je ne suis pas capable d’accéder au contenu comme vous le proposer.

    • Marc Auteur
      Marc 2 années ago

      Je t’ai envoyé un mail. Normalement ce doit être corrigé.
      Bien à toi,
      Marc.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© 2017 cineaste-independant.fr

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • 12 vidéos : de l'idée à la finalisation de votre film.
  • 14 tutoriels : du scénario à la création du fichier vidéo.
  • 3 débriefings audio : je vous partage mon processus créatif.
  • 7 modèles de documents : checklists, scénario, découpage, etc.
  • 1 publication de votre film sur le blog.
  • 1 bonus surprise à découvrir ! :D

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • Bien se préparer : équipe, matériel, logiciels, moyens disponibles.
  • Développer votre idée : pitch, synopsis, scénario, intention.
  • Organiser le tournage : repérages, découpage, plan de travail.
  • Tourner votre film : gérer l'équipe, diriger les comédiens.
  • Monter et sonoriser votre film : montage, couleurs, mixage.
  • Diffuser votre film : festivals, web, projection publique.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

Dernière étape : complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

L'accès privé à cette formation est 100% gratuit !

  • 1 module théorique pour comprendre l'intérêt de la mise en forme.
  • 1 module pratique dans lequel je corrige un scénario avec vous.
  • 1 scénario d’exemple. Disponible en 2 versions, (avant et après correction).
  • 1 checklist qui récapitule toutes les étapes de mise en forme.
  • 1 module bonus dédié aux outils et logiciels d'écriture.
  • Ainsi que de nombreux conseils d'écriture complémentaires...

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Se connecter

Oubli de mot de passe ?