Comprendre son idée de film : Un cas pratique en 3 exemples concrets.

comprendre-idee-de-film-exemple-pitch

VOTRE PREMIER COURT-METRAGE EN 5 SEMAINES

.

Lorsque j’ai commencé à écrire des scénarios de fictions, je croyais que ma plus grande erreur était de ne pas savoir comment mettre en forme ces derniers de façon professionnelle.

Pourtant, je vous assure qu’il y a bien pire que de mal présenter un scénario : que celui-ci n’intéresse personne ! Beaucoup de gens restent convaincus que le talent d’écriture d’un scénario (ou d’une histoire en général), reste réservé à une élite très expérimentée qui, elle seule, détient le pouvoir ultime de construire des œuvres dignes de ce nom.

Personnellement, je pense qu’une oeuvre ratée est simplement une oeuvre qui ne parvient pas à trouver son public. Ni plus, ni moins ! Et en général, lorsqu’une oeuvre ne tape à l’oeil de personne, ce n’est pas une question de talent. C’est avant tout parce que l’auteur de cette oeuvre s’est égaré quelque part le cul entre deux chaises. ( charmante métaphore, je sais 🙂 )

Pour être plus clair, je vous dirais simplement que mise à part la considération de votre talent ou de votre expérience en tant que scénariste ou cinéaste, ce qui importe avant tout, c’est la compréhension de ce que vous créer. Si vous ne comprenez pas profondément les histoires que vous écrivez, personne ne le fera à votre place. Vous êtes le seul responsable des choix à faire pour donner forme à ce que vous voulez exprimer. Et elle est justement là, la problématique ultime…

Que voulez-vous exprimer ? Quelle est le propos de votre histoire ? Sa thématique profonde ?

Je n’insisterais jamais assez sur ce point, mais une fois que vous avez compris précisément le fond de votre idée – sa source, sa nature et sa destination – vous avez 80% de votre oeuvre entre les mains. Tout le reste, c’est de la littérature et de la technique !

Lorsqu’il est question de storytelling, j’évoque souvent qu’il faut avant tout définir des personnages, leurs motivations et leurs objectifs. Ces objectifs amèneront eux-même du conflit, qui donnera à son tour naissance à la sacro-sainte dramaturgie. Jusqu’ici… tout va bien ! 😀

Mais si l’on souhaite pousser ce modèle un peu plus loin, on se rend rapidement compte que tous ces éléments découlent ni plus ni moins, de notre propre sensibilité. En effet, on ne donne jamais naissance à un personnage par hasard. On créer toujours (même inconsciemment) des personnages qui entrent en résonance avec notre idée, et/ou avec le message que l’on souhaite transmettre. Eh bien toutes ces choses-là vont simplement découler de la thématique (ou des thématiques) que l’on aborde à travers l’histoire que l’on raconte.

Et autant dire que ce n’est pas forcément une mince affaire, que de comprendre clairement son idée. Souvent celle-ci nous apparaît spontanément comme digne d’un intérêt tout particulier, sans que l’on prête davantage attention à ses fondements.

Même si à ce niveau-là, la majeure partie du processus de réflexion ne dépend que de vous, je vous propose ici un petit exercice pratique de stimulation cérébrale.

Partons d’un pitch de base. Autrement dit, la construction la plus concise et la plus dense que l’on puisse énoncer d’une idée de scénario.


Un homme veut conquérir le monde à l’aide d’un virus.


À partir de ce pitch, nous allons pouvoir extraire 3 thématiques différentes. J’insiste sur le fait que le pitch tel qu’il est proposé, n’est absolument pas modifié de quelque manière que ce soit ! Il s’agit uniquement d’un travail de théorisation autour de ce que l’histoire construite à partir de ce pitch, pourrait être amenée à transmettre.

C’est bien entendu un exercice que je vous encourage vivement à faire de votre côté, avec toutes les idées que vous pourrez énoncer de cette manière. Forcez-vous à laisser intact votre pitch, et tentez d’en extraire un maximum de thématiques différentes, jusqu’à en trouver une qui vous touche et/ou qui vous correspond davantage. Si vous n’arrivez pas à conserver votre pitch tel qu’il est, cela peut vouloir dire que l’énonciation de l’idée mérite une simplification.

Je vous propose donc d’explorer un petit peu les thématiques possibles, et de voir comment on pourrait envisager de développer une intrigue autour des différentes propositions. Tout en comprenant ce qu’on fait avec notre idée originelle !

1. Le rapport d’une personnalité déviante, à l’humanité.

On pourrait imaginer que le protagoniste (ou même l’antagoniste) souhaite conquérir le monde à l’aide d’un virus mortel, car il entretien un rapport ambigu avec l’humanité et le monde en général. On peut alors supposer qu’il est perturbé sur le plan mental et moral. Un misanthrope qui se serait vu torturé par un contexte sociologique peu enviable par exemple. Il peut tout-à-fait avoir conscience de ce qu’il fait et justifier ses actes par un raisonnement rationnel. Il peut par exemple avoir envie d’éradiquer l’humanité dans la perspective de garder le monde uniquement pour lui.

2. La négligence du potentiel ravageur d’une maladie.

Avec cette deuxième thématique possible, vous voyez qu’on a bifurqué. Nous ne sommes plus du tout dans la même perspective que précédemment. Il est notamment désormais admis que la personne n’est plus consciente de ce qu’elle fait. Nous sommes donc dans un cas moral complètement opposé. Il peut s’agir d’un personnage issu d’un milieu à l’opposé de celui de la médecine ou de la science, par exemple. Le contexte de sa vie justifie alors que ce personnage ne réalise pas ce qu’il fait. Pourquoi pas un trader qui tomberait sur l’opportunité de conquérir le monde à l’aide d’un virus ? Et on peut alors imaginer que le personnage en question, réalisera l’impact de ses actes, au fil de l’intrigue. Il finira en l’occurrence par réaliser l’importance des dégâts pouvant être causés par le virus avec lequel il tente de conquérir le monde.

3. Les dérives d’une mégalomanie excessive.

Au travers de cette troisième thématique possible, on peut imaginer que le personnage est un riche milliardaire, qui n’a finalement plus d’autre motivation que celle de conquérir le monde, quoiqu’il en coûte. La question se pose alors : est il conscient de ce qu’il fait ? Et nous pouvons également admettre que ce personne, prêt-à-tout pour assouvir son ambition, pourra être amené à prendre conscience au fil de l’intrigue, de ses excès et de ses vices. Donnant ainsi lieu à un arc transformationnel en phase avec la thématique abordée. On pourrait même pousser le vice de la mégalomanie très loin, en imaginant un personnage parti de rien, et qui en devenant riche et puissant, a fini par développé une mégalomanie extrême.

J’espère que ces 3 exemples vous montrent à quel point les personnages et leurs enjeux peuvent être extrêmement différents pour chacune des thématiques traitées. Eh bien vous savez quoi ?… Les personnages ne sont pas les seuls éléments pouvant être amenés à changer en fonction de la thématique de votre histoire. 🙂
L’intrigue, la structure, la forme, les actions, les dialogues, le contexte… tous ces critères sont autant d’éléments à prendre en considération dans la construction d’une oeuvre cohérente avec votre idée de base et ce que vous voulez qu’elle transmette.

Parmi les trois thématiques que j’ai citées, je pense sans me tromper, qu’il y en a une qui a davantage touché votre sensibilité. Pourquoi ? Parce ce que vous vous sentez peut être davantage concerné ! Parce que vous avez peut-être un vécu en phase avec le propos. Ou peut être qu’il y a simplement un point de vue qui vous attire plus qu’un autre.

En définitive, c’est précisément à travers ce type d’exercice que vous pourrez faire ressortir la compréhension et l’originalité de votre idée.

Gardez toujours cette phrase en tête :

Tout a déjà été raconté… mais pas par vous !

Ne cherchez pas le déclencheur d’une bonne histoire ailleurs que dans votre sensibilité.

Voyez la démarche d’écriture d’un scénario comme le lancement d’une fusée… Il ne vaut mieux pas se planter sur le décollage, même de quelques degrés. Au mieux, vous faites un écart de plusieurs milliers de kilomètres. Au pire, vous ne voyez jamais la couleur de l’espace ! :/

Apprenez donc à comprendre chacune de vos idées. Et pour ce faire, n’hésitez-pas à apprendre à mieux vous connaître vous-même ! Récemment j’ai interviewé Sébastien Boatto, un des rares script doctors en France. Et lui-même appuyait l’idée que la psychanalyse tenait une place très importante dans son métier. Pour analyser et « soigner » les scénarios de ces clients, Sébastien à toujours besoin d’en connaître un peu plus sur la psychologie de chacun des auteurs qu’il prend en « consultation ». 🙂

Votre vision des choses façonne l’histoire que vous voulez raconter.

Faites en sorte que l’inverse n’arrive jamais !

En tous cas, j’espère que ces exemples vous permettent de concevoir le potentiel infini qu’il y a à travers le fait de raconter une histoire.

Au final, plutôt que d’essayer de trouver une idée qui semble très originale, il est souvent plus intéressant de se demander comment est il possible de donner à une idée qui peut paraître commune, une forme personnalisée au travers d’un certain point de vue. Car si une idée n’est jamais unique, votre point de vue l’est assurément !

Pour aller plus loin...

Écrire et présenter un scénario est une tâche assez délicate n'est-ce pas ?
Si vous êtes d'accord avec ça, la suite devrait certainement vous intéresser...

Dans l'idée de vous aider à préparer votre prochain projet cinématographique de façon professionnelle, je vous propose un pack de 2 vidéos + 3 documents.

Je vous accompagne dans la présentation professionnelle de votre scénario

Le pack contient :

  • 1 vidéo dans laquelle nous verrons pourquoi la mise en forme d'un scénario est-elle si importante ?
  • 1 mise en pratique, dans laquelle je corrige avec vous la mise en forme d’un scénario.
  • La checklist qui récapitule toutes les étapes de mise en forme.
  • 1 scénario d’exemple. Disponible en 2 versions, (avant et après correction).

L’offre prend fin dans :

Heure(s)
Minute(s)
Seconde(s)

Dans l'idée de vous aider à préparer votre prochain projet cinématographique de façon professionnelle, je vous propose 2 vidéos gratuites.

  • 1 vidéo dans laquelle nous verrons ensemble les bases de l'écriture de scénario.
  • 1 mise en pratique, dans laquelle je vous montre les outils et logiciels utilisés par les pros.

L’offre prend fin dans :

Heure(s)
Minute(s)
Seconde(s)
3 commentaires
  1. Hap 8 mois ago

    Bonjour,

    Intéressant comme article. Mais je bloque sur les fautes d’orthographe. J’en fait moi-même toute une série, ce qui me gène pour progresser. J’ai l’impression de perdre toute crédibilité.
    Je vais donc me soigner.
    Je vous souhaite une agréable journée.

    Jean-Marie Hap

    • Marc Auteur
      Marc 2 mois ago

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Effectivement l’orthographe est très important.
      D’autant plus si vous souhaitez convaincre de futurs collaborateurs.
      Bien à vous et bonne continuation,
      Marc.

  2. Didier 7 mois ago

    Le retour du malade avec son virus ! Article bien construit dude ! Et tu sais comme moi qu’un scénario bien écrit s’enrichit encore d’avantage lors de la phase de développement, capito 🙂 ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2016 cineaste-independant.fr

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • 12 vidéos : de l'idée à la finalisation de votre film.
  • 14 tutoriels : du scénario à la création du fichier vidéo.
  • 3 débriefings audio : je vous partage mon processus créatif.
  • 7 modèles de documents : checklists, scénario, découpage, etc.
  • 1 publication de votre film sur le blog.
  • 1 bonus surprise à découvrir ! :D

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • 12 vidéos : de l'idée à la finalisation de votre film.
  • 14 tutoriels : du scénario à la création du fichier vidéo.
  • 3 débriefings audio : je vous partage mon processus créatif.
  • 7 modèles de documents : checklists, scénario, découpage, etc.
  • 1 publication de votre film sur le blog.
  • 1 bonus surprise à découvrir ! :D

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • 12 vidéos : de l'idée à la finalisation de votre film.
  • 14 tutoriels : du scénario à la création du fichier vidéo.
  • 3 débriefings audio : je vous partage mon processus créatif.
  • 7 modèles de documents : checklists, scénario, découpage, etc.
  • 1 publication de votre film sur le blog.
  • 1 bonus surprise à découvrir ! :D

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Se connecter

Oubli de mot de passe ?