L’anatomie du scénario selon Pixar. Règle n°3 : Réécrivez votre histoire.

anatomie-du-scenario-pixar-storytelling-regle-3

VOTRE PREMIER COURT-METRAGE EN 5 SEMAINES

.

Vous avez une idée de scénario en tête, et vous aimeriez la concrétiser ?

La structure narrative vous intéresse, mais vous avez du mal à savoir comment enrichir votre histoire et maîtriser les notions dramaturgiques ?

Vous avez peut-être déjà lu des tonnes d’informations sur le sujet…

En réalité, vous cherchez simplement une synthèse de ce qui se fait de mieux en matière de storytelling.

Lorsque j’ai commencé à écrire les scénarios de mes premiers courts-métrages, c’était… hmm comment dire… intéressant 🙂

Je ne réalisais pas à quel point la structure et la dramaturgie pouvait m’influencer dans mes choix narratifs.

Et un jour je suis tombé par hasard sur les « 22 règles de storytelling selon Pixar »

Je me suis tout de suite dit : « Ok ! Ces gens-là seraient les premiers que j’écouterais, si je me lançais le défi insensé d’écrire le meilleur scénario du monde » (ouais rien que ça ! 😀 )

Mais à ce moment-là, je n’avais pas réalisé que ce que j’avais sous les yeux n’était qu’un bref aperçu de ces règles…

Un résumé extrêmement succinct, relayé sur de nombreux blogs et magazines que ne sont jamais vraiment intéressés de plus près à ces règles.

Notamment sur la bonne manière de les interpréter…

Avant de les publier à mon tour sur ce blog, j’ai d’abord essayé de remonter à la source.

C’est là que j’ai découvert que Stephan Vladimir Bugaj, ancien « Technical director » de chez Pixar (Les indestructibles, Cars et Wall-E), a écrit un livre entier pour revenir sur ces fameuses 22 règles.

Il tente notamment de clarifier les choses et d’y apporter une interprétation un peu plus juste.

Devant la richesse de cette nouvelle approche, je n’ai pas pu m’empêcher de contacter ce Stephan.

Je lui ai demandé si je pouvais en faire une traduction française officielle, et la publier sur mon blog.

Devinez ce qu’il a répondu… 🙂

Dans cette série de 22 articles, je vous propose de redécouvrir chacune des règles du storytelling selon Pixar, en adoptant un tout nouveau point de vue.

Note importante : La traduction qui suit est directement issue des propos de Stephan Vladimir Bugaj.
Le « Je » est donc celui de l’auteur à l’origine de l’œuvre.

Règle n°3 :

Choisir une thématique, c’est important.
Mais vous ne saurez pas de quoi parle réellement votre histoire, tant que vous n’aurez pas compris comment elle se termine.
Lorsque vous arriverez à la fin de votre histoire, réécrivez-la !

Je suis absolument d’accord sur le fait que les auteurs devraient toujours prévoir une phase de réécriture, après avoir terminé la première version de leur histoire. En fait, je recommande même de faire plusieurs réécritures.

Comme le souligne très bien l’adage :

« Toute réécriture est une nouvelle écriture ».

Il n’y en fait qu’à travers le travail de réécriture, qu’il est possible de réellement comprendre son histoire.

Néanmoins, je m’oppose à l’idée de commencer à écrire sans savoir choisi de traiter une thématique en particulier.

Plus spécifiquement, je pense même que vous devriez toujours connaître la fin de votre histoire avant de la commencer. Si vous connaissez la fin, vous savez forcément de quoi votre récit doit parler. Bien entendu, cela n’empêche pas que le véritable propos puisse changer au cours de votre travail d’écriture.

Mais il est toujours très risqué et mal approprié d’écrire soi-même une histoire en essayant d’atteindre une fin que l’on ne connaît pas, qui n’a pas été définie à l’avance.

Donc si vous commencez à écrire une histoire sans savoir exactement dans quelle direction aller, attendez-vous à payer le prix fort pour découvrir comment celle-ci se termine.

En fait, vous pouvez comparer cette démarche à un voyage pour lequel vous ne vous seriez donné aucune destination précise. Ça peut être exaltant et plein de possibilités, de détours, et d’imprévus. C’est sans doute une aventure inoubliable qui vous attend.

Le résultat peut même être fantastique !
Mais ce n’est pas de cette façon que vous gagnerez en efficacité. Dans le pire des cas, vous pourriez même perdre peu à peu espoir, jusqu’à abandonner en cours de route.

Lorsque vous établissez la structure de votre histoire, de votre traitement ou, d’une manière plus générale, du chemin que doit prendre votre récit, commencez depuis la fin. Cela vous simplifiera énormément la vie. Et ne vous préoccupez pas de savoir si le fait d’avoir une idée précise de la direction que vous comptez prendre, étouffera ou non votre créativité. Ou même si cela vous enlèvera les joies de votre inspiration.

Je peux vous assurer que cela ne se produira pas !

Gardez bien à l’esprit que tant que vous n’avez pas écrit au moins une première version de votre histoire, toute votre démarche ne sera que préliminaire et théorique.

Alors que si vous écrivez en connaissant précisément la fin, vous pourriez découvrir en cours de route, que celle-ci tend à vous orienter vers une direction que vous n’aviez pas soupçonnée auparavant.

Si cela peut effectivement se produire, même en sachant où vous allez, c’est parce que le fait de savoir où l’on va, ne constitue jamais un barrage à l’inspiration.

Avoir conscience de la direction que l’on doit prendre, permet en fait, au contraire, de laisser davantage de place à l’inspiration.
Vous n’avez pas besoin de réfléchir à la direction qu’il faut emprunter, à chaque nouveau tournant de votre histoire. Donc si l’inspiration vous frappe et que vous découvrez une nouvelle façon de raconter votre histoire, arrêtez-vous ! Prenez le temps de retravailler votre fin et le chemin pour y parvenir. Vous pourrez toujours revenir sur vos pas, si nécessaire.

Même après avoir entrepris une démarche planifiée et structurée comme celle-ci, vous pourriez atteindre la fin, et découvrir une toute nouvelle idée (ou une idée beaucoup plus claire) de ce que votre histoire raconte réellement.

Ce genre de situation, vous permettra de savoir exactement dans quel sens vous devrez retravailler tout ce que vous aurez déjà écrit.

C’est la raison pour laquelle on entend souvent dire que les écrivains « écrivent » et que « toute écriture est une écriture ». Et aussi que les histoires ne sont jamais réellement terminées, mais qu’elles sont simplement « abandonnées ».

Par ailleurs, on entend également des choses du genre :

« Bordel de m…. ! Écrire c’est difficile !
Je pensais qu’il suffisait juste de coucher sur le papier toutes les idées qui nous venaient à l’esprit. Que les gens allaient m’adorer pour mon travail, et qu’ensuite l’argent viendrait naturellement ! »

En fin de compte, ce qu’il faut retenir de cette règle, c’est qu’il est inutile de s’enliser dans une analyse théorique approfondie de votre thématique, au lieu de réellement écrire votre histoire !
C’est une tentation particulièrement accablante pour la plupart des scénaristes, car les scénarios sont excessivement structurés et formels par nature.

Sans compter la surabondance de « gourous » au sein de l’industrie cinématographique, qui prônent une approche souvent très théorique et intellectualisée du storytelling. Leurs méthodologies (habituellement très normatives) peuvent vous être d’une grande utilité, à condition que vous en trouviez une avec laquelle vous parvenez à mettre en phase votre façon de travailler.

Mais les exercices et méthodes très formels, destinés à vous aider à trouver votre thématique, à définir vos personnages, ou le rythme de votre intrigue, ou quoique ce soit d’autre, ne vous permettrons jamais d’aller aussi loin que vous l’espérez.

Les grandes idées ou les plans de travail que vous pourriez créer tout au long de votre processus d’écriture, ne sont que des outils qui vous permettent de parvenir à un produit final. Et ce produit final, n’est jamais autre chose qu’une histoire.

Le temps que vous passerez à perfectionner chacune de vos scènes, pour qu’elles puissent refléter au mieux la thématique de votre histoire… est du temps perdu.

En particulier si vous êtes en train d’écrire la première version de votre histoire et que vous ne l’avez pas encore terminée au moins une fois.

Si tel est le cas, vous cherchez à approfondir quelque chose que vous ne maîtrisez pas encore.

Lorsque vous aurez écrit au moins une première version, vous pourrez seulement commencer à « perfectionner » tous les points clés de votre récit, dans chacune de vos réécritures.
À savoir, la caractérisation de vos personnages, les phases d’exposition, les péripéties, les préparations et paiements (set up / payoff), etc.

En fin de compte, le storytelling est essentiellement une question de ‘feeling’. Même si vous avez compris votre thématique et que vous avez affiné la structure de votre histoire, ce qui compte avant tout, c’est que votre audience puisse le ressentir.

Peu importe la méthode que vous préférez utiliser pour comprendre entièrement votre histoire, à chaque nouvelle réécriture rappelez-vous toujours de considérer spécifiquement les émotions et l’intérêt de votre audience.

Pour aller plus loin...

Écrire et présenter un scénario est une tâche assez délicate n'est-ce pas ?
Si vous êtes d'accord avec ça, la suite devrait certainement vous intéresser...

Dans l'idée de vous aider à préparer votre prochain projet cinématographique de façon professionnelle, je vous propose un pack de 2 vidéos + 3 documents.

Je vous accompagne dans la présentation professionnelle de votre scénario

Le pack contient :

  • 1 vidéo dans laquelle nous verrons pourquoi la mise en forme d'un scénario est-elle si importante ?
  • 1 mise en pratique, dans laquelle je corrige avec vous la mise en forme d’un scénario.
  • La checklist qui récapitule toutes les étapes de mise en forme.
  • 1 scénario d’exemple. Disponible en 2 versions, (avant et après correction).

L’offre prend fin dans :

Heure(s)
Minute(s)
Seconde(s)

Dans l'idée de vous aider à préparer votre prochain projet cinématographique de façon professionnelle, je vous propose 2 vidéos gratuites.

  • 1 vidéo dans laquelle nous verrons ensemble les bases de l'écriture de scénario.
  • 1 mise en pratique, dans laquelle je vous montre les outils et logiciels utilisés par les pros.

L’offre prend fin dans :

Heure(s)
Minute(s)
Seconde(s)
Aucun commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2016 cineaste-independant.fr

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • 12 vidéos : de l'idée à la finalisation de votre film.
  • 14 tutoriels : du scénario à la création du fichier vidéo.
  • 3 débriefings audio : je vous partage mon processus créatif.
  • 7 modèles de documents : checklists, scénario, découpage, etc.
  • 1 publication de votre film sur le blog.
  • 1 bonus surprise à découvrir ! :D

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • 12 vidéos : de l'idée à la finalisation de votre film.
  • 14 tutoriels : du scénario à la création du fichier vidéo.
  • 3 débriefings audio : je vous partage mon processus créatif.
  • 7 modèles de documents : checklists, scénario, découpage, etc.
  • 1 publication de votre film sur le blog.
  • 1 bonus surprise à découvrir ! :D

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • 12 vidéos : de l'idée à la finalisation de votre film.
  • 14 tutoriels : du scénario à la création du fichier vidéo.
  • 3 débriefings audio : je vous partage mon processus créatif.
  • 7 modèles de documents : checklists, scénario, découpage, etc.
  • 1 publication de votre film sur le blog.
  • 1 bonus surprise à découvrir ! :D

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Se connecter

Oubli de mot de passe ?