L’anatomie du scénario selon Pixar. Règle n°22 : L’essence de votre histoire.

/home/blades/lib/br2.film_comp_gamma.9.tif

VOTRE PREMIER COURT-METRAGE EN 5 SEMAINES

.

Vous avez une idée de scénario en tête, et vous aimeriez la concrétiser ?

La structure narrative vous intéresse, mais vous avez du mal à savoir comment enrichir votre histoire et maîtriser les notions dramaturgiques ?

Vous avez peut-être déjà lu des tonnes d’informations sur le sujet…

En réalité, vous cherchez simplement une synthèse de ce qui se fait de mieux en matière de storytelling.

Lorsque j’ai commencé à écrire les scénarios de mes premiers courts-métrages, c’était… hmm comment dire… intéressant 🙂

Je ne réalisais pas à quel point la structure et la dramaturgie pouvait m’influencer dans mes choix narratifs.

Et un jour je suis tombé par hasard sur les « 22 règles de storytelling selon Pixar »

Je me suis tout de suite dit : « Ok ! Ces gens-là seraient les premiers que j’écouterais, si je me lançais le défi insensé d’écrire le meilleur scénario du monde » (ouais rien que ça ! 😀 )

Mais à ce moment-là, je n’avais pas réalisé que ce que j’avais sous les yeux n’était qu’un bref aperçu de ces règles…

Un résumé extrêmement succinct, relayé sur de nombreux blogs et magazines que ne sont jamais vraiment intéressés de plus près à ces règles.

Notamment sur la bonne manière de les interpréter…

Avant de les publier à mon tour sur ce blog, j’ai d’abord essayé de remonter à la source.

C’est là que j’ai découvert que Stephan Vladimir Bugaj, ancien « Technical director » de chez Pixar (Les indestructibles, Cars et Wall-E), a écrit un livre entier pour revenir sur ces fameuses 22 règles.

Il tente notamment de clarifier les choses et d’y apporter une interprétation un peu plus juste.

Devant la richesse de cette nouvelle approche, je n’ai pas pu m’empêcher de contacter ce Stephan.

Je lui ai demandé si je pouvais en faire une traduction française officielle, et la publier sur mon blog.

Devinez ce qu’il a répondu… 🙂

Dans cette série de 22 articles, je vous propose de redécouvrir chacune des règles du storytelling selon Pixar, en adoptant un tout nouveau point de vue.

Note importante : La traduction qui suit est directement issue des propos de Stephan Vladimir Bugaj.
Le « Je » est donc celui de l’auteur à l’origine de l’œuvre.

Règle n°22 :

Quelle est l’essence de votre histoire ?
La façon la plus économique de la raconter ?
Commencez par là !

Ce conseil absolument crucial semble être une redite de la règle n°16 (qui est aussi liée à la règle n°3). Cette règle n°22 peut également être perçue comme une généralisation du schéma présenté dans la règle n°4.

Sous bien des points, c’est une redite de la règle 16 car les enjeux sont la clé de ce qui construit l’essence d’une histoire. Si vous ne les avez pas clairement définis (et pour ce faire, il faut maîtriser son thème et les arcs transformationnels de ses personnages), alors vous ne connaissez pas encore l’essence de votre histoire. Sur ce point, je vous renvoie aux variations effectuées à partir du « Story Spine », dans mon analyse de la règle n°4. Cet exercice est en effet une excellente manière de faire ressortir l’essence de votre histoire.

Quoi qu’il en soit, la façon la plus pratique d’aborder cette règle est de se demander : Quelles sont les grandes lignes de votre histoire ?

Trop d’auteurs perçoivent cette formule comme un simple outil de vente (j’ai moi-même fait cette erreur pendant plusieurs d’années). Lorsqu’un producteur nous pose cette question, on le voit généralement comme le pilier cruel et impitoyable d’une industrie qui ne semble pas prendre en compte nos âmes d’artistes.
C’est là une façon erronée de voir les choses.

En réalité, ce que cette règle vous demande indirectement, c’est d’être capable de construire un argumentaire de deux minutes, pour présenter clairement votre histoire. C’est la manière la plus économique d’exprimer l’essence de votre histoire.

Un bon argumentaire ne se perd pas dans des détails qui ne sont pas essentiels, même s’ils semblent importants. Et il présente l’histoire tout entière en faisant uniquement usage des éléments essentiels à celle-ci :

  • Le titre et le genre
  • Autour de qui tourne l’histoire (le protagoniste)
  • Où et quand l’histoire se déroule (le décor)
  • Ses objectifs et ses obstacles (le conflit principal)
  • La résolution de l’intrigue si le protagoniste échoue (les enjeux externes)
  • Ce dont il a besoin et ce qui se passera si cela n’arrive pas (les enjeux internes)
  • Ce qui est mis à l’épreuve dans la personnalité et la philosophie du personnage (le questionnement thématique ou les enjeux philosophiques)
  • Les principaux tournants de l’histoire (l’incident déclencheur, le rebondissement du milieu de l’histoire, le creux avant le dénouement)
  • La résolution finale (de l’intrigue, de l’arc transformationnel du personnage et du questionnement thématique)

Idéalement, toutes ces informations doivent pouvoir être transmises en trois phrases.

Attention : on confond parfois l’argumentaire avec l’accroche, qui n’est qu’une phrase courte destinée à éveiller l’intérêt et à amener un argumentaire éventuellement plus détaillé. L’accroche n’est pas la façon la plus économique de parler de votre histoire. Elle reste un énoncé simplifié du concept.

Résumer une histoire en trois phrases implique de laisser de côté certains éléments de base. Les éléments qui ne sont pas communiqués par des affirmations directes, sont donc déduits ou transmis par le sous-texte.

Par exemple : « Blade Runner est un film noir futuriste dans lequel Deckard, un ex-policier autrefois connu pour avoir traqué des androïdes rebelles, est tiré de sa retraite lorsqu’un groupe militarisé d’androïdes meurtriers fait irruption dans sa ville pour forcer leur créateur à augmenter leur espérance de vie. »
« Mais ce à quoi Deckard ne s’attendait pas était de tomber amoureux d’une androïde, Rachel. Et alors qu’il traque les rebelles, il remet en question sa propre humanité, ainsi que la leur.
Au cours de la poursuite, Deckard se sépare de Rachel et manque d’être tué par le meneur des rebelles, Roy, qui est mourant. Mais un moment d’empathie mutuelle entre l’homme et le robot offre à Deckard une seconde chance de vivre et d’aimer. »

Peu importe que vous pensiez ou non que ce soit le meilleur résumé possible de Blade Runner, ou que vous soyez d’accord avec moi sur la résolution et la thématique centrale du film.

Je vous propose de revenir ensemble sur l’argumentaire et ce qu’il nous révèle de l’essence de l’histoire :

  • Les expressions « film noir futuriste » et « sa ville » expliquent le genre et le décor
  • Deckard est présenté comme le protagoniste
  • Le personnage veut qu’on le laisse seul, et le conflit généré par son rappel au rôle de chasseur est résumé dans l’expression « tiré de sa retraite »
  • Les enjeux externes sont implicites : les androîdes armés veulent augmenter leur espérance de vie. Autrement dit, ces machines à tuer pourraient devenir des dieux parmi les hommes et prendre leur revanche sur l’humanité tout entière.
  • Les enjeux internes : l’humanité de Deckard et son histoire d’amour avec Rachel. Quel Deckard prendra le dessus ? Le chasseur ou l’amant ?
  • La problématique centrale : Qu’est-ce que signifie « être humain » ? L’argumentaire le présente sous la phrase « sa propre humanité, ainsi que la leur. »
  • Les tournants principaux de l’histoire : on le force à revenir chasser les rebelles (événement perturbateur), il rencontre Rachel et tombe amoureux d’elle (tournant), il la perd et manque d’être tué (point bas).
  • Le dénouement : Roy meurt et Deckard survit (intrigue). Mais Deckard a à présent trouvé son humanité (arc transformationnel du personnage). Le public prend ainsi conscience qu’être humain ne découle pas de notre origine, mais de la construction de notre personnalité (thématique).

Bien entendu, cette structuration de votre histoire n’est pas obligatoire. Que ce soit pour l’écrire ou pour la réécrire. Il en va de même pour la « règle » des 3 phrases. Mais gardez à l’esprit qu’un argumentaire bien conçu, vous sera toujours utile. Soit pour pitcher votre histoire à un producteur, soit pour communiquer clairement avec l’équipe de votre film.

Bref, la façon dont vous choisissez d’explorer vos idées et de rédiger votre sommaire dépend entièrement de vous.

Néanmoins, il vous faudra toujours mettre le doigt sur tous les éléments que nous venons de voir, à ce degré de spécificité. Vous devez impérativement être capable de les énoncer clairement, car c’est sur ces éléments que se construira l’ébauche finale de votre histoire.

Bien entendu, rien n’empêche de revenir sur ces derniers au cours du processus d’écriture de votre œuvre.

Pour chaque nouvelle relecture, gardez bien en tête ces éléments. Chaque modification doit y être relative d’une façon ou d’une autre. Plus vous serez imprégné de ces éléments, plus la direction que doit prendre votre histoire vous semblera évidente.

Pour aller plus loin...

Écrire et présenter un scénario est une tâche assez délicate n'est-ce pas ?
Si vous êtes d'accord avec ça, la suite devrait certainement vous intéresser...

Dans l'idée de vous aider à préparer votre prochain projet cinématographique de façon professionnelle, je vous propose un pack de 2 vidéos + 3 documents.

Je vous accompagne dans la présentation professionnelle de votre scénario

Le pack contient :

  • 1 vidéo dans laquelle nous verrons pourquoi la mise en forme d'un scénario est-elle si importante ?
  • 1 mise en pratique, dans laquelle je corrige avec vous la mise en forme d’un scénario.
  • La checklist qui récapitule toutes les étapes de mise en forme.
  • 1 scénario d’exemple. Disponible en 2 versions, (avant et après correction).

L’offre prend fin dans :

Heure(s)
Minute(s)
Seconde(s)

Dans l'idée de vous aider à préparer votre prochain projet cinématographique de façon professionnelle, je vous propose 2 vidéos gratuites.

  • 1 vidéo dans laquelle nous verrons ensemble les bases de l'écriture de scénario.
  • 1 mise en pratique, dans laquelle je vous montre les outils et logiciels utilisés par les pros.

L’offre prend fin dans :

Heure(s)
Minute(s)
Seconde(s)
Aucun commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2016 cineaste-independant.fr

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • 12 vidéos : de l'idée à la finalisation de votre film.
  • 14 tutoriels : du scénario à la création du fichier vidéo.
  • 3 débriefings audio : je vous partage mon processus créatif.
  • 7 modèles de documents : checklists, scénario, découpage, etc.
  • 1 publication de votre film sur le blog.
  • 1 bonus surprise à découvrir ! :D

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • 12 vidéos : de l'idée à la finalisation de votre film.
  • 14 tutoriels : du scénario à la création du fichier vidéo.
  • 3 débriefings audio : je vous partage mon processus créatif.
  • 7 modèles de documents : checklists, scénario, découpage, etc.
  • 1 publication de votre film sur le blog.
  • 1 bonus surprise à découvrir ! :D

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • 12 vidéos : de l'idée à la finalisation de votre film.
  • 14 tutoriels : du scénario à la création du fichier vidéo.
  • 3 débriefings audio : je vous partage mon processus créatif.
  • 7 modèles de documents : checklists, scénario, découpage, etc.
  • 1 publication de votre film sur le blog.
  • 1 bonus surprise à découvrir ! :D

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Se connecter

Oubli de mot de passe ?