L’anatomie du scénario selon Pixar. Règle n°10 : La « thématique personnelle ».

anatomie-du-scenario-pixar-storytelling-regle-10

VOTRE PREMIER COURT-METRAGE EN 5 SEMAINES

.

Vous avez une idée de scénario en tête, et vous aimeriez la concrétiser ?

La structure narrative vous intéresse, mais vous avez du mal à savoir comment enrichir votre histoire et maîtriser les notions dramaturgiques ?

Vous avez peut-être déjà lu des tonnes d’informations sur le sujet…

En réalité, vous cherchez simplement une synthèse de ce qui se fait de mieux en matière de storytelling.

Lorsque j’ai commencé à écrire les scénarios de mes premiers courts-métrages, c’était… hmm comment dire… intéressant 🙂

Je ne réalisais pas à quel point la structure et la dramaturgie pouvait m’influencer dans mes choix narratifs.

Et un jour je suis tombé par hasard sur les « 22 règles de storytelling selon Pixar »

Je me suis tout de suite dit : « Ok ! Ces gens-là seraient les premiers que j’écouterais, si je me lançais le défi insensé d’écrire le meilleur scénario du monde » (ouais rien que ça ! 😀 )

Mais à ce moment-là, je n’avais pas réalisé que ce que j’avais sous les yeux n’était qu’un bref aperçu de ces règles…

Un résumé extrêmement succinct, relayé sur de nombreux blogs et magazines que ne sont jamais vraiment intéressés de plus près à ces règles.

Notamment sur la bonne manière de les interpréter…

Avant de les publier à mon tour sur ce blog, j’ai d’abord essayé de remonter à la source.

C’est là que j’ai découvert que Stephan Vladimir Bugaj, ancien « Technical director » de chez Pixar (Les indestructibles, Cars et Wall-E), a écrit un livre entier pour revenir sur ces fameuses 22 règles.

Il tente notamment de clarifier les choses et d’y apporter une interprétation un peu plus juste.

Devant la richesse de cette nouvelle approche, je n’ai pas pu m’empêcher de contacter ce Stephan.

Je lui ai demandé si je pouvais en faire une traduction française officielle, et la publier sur mon blog.

Devinez ce qu’il a répondu… 🙂

Dans cette série de 22 articles, je vous propose de redécouvrir chacune des règles du storytelling selon Pixar, en adoptant un tout nouveau point de vue.

Note importante : La traduction qui suit est directement issue des propos de Stephan Vladimir Bugaj.
Le « Je » est donc celui de l’auteur à l’origine de l’œuvre.

Règle n°10 :

Essayez d’identifier les histoires que vous appréciez.
Les éléments qui vous touchent dans ces histoires, correspondent à une partie de vous-même.
Vous devez réussir à comprendre en quoi ces éléments vous reflètent, avant de pouvoir les utiliser dans vos propres histoires.

En règle générale, c’est effectivement un exercice que vous devez absolument faire. Ceci dans l’idée de mieux comprendre votre position de storyteller.

Mais de manière plus spécifique, ce n’est pas nécessairement un exercice très utile. Particulièrement lorsque celui-ci est fait au beau milieu du processus de réflexion relatif à une histoire que vous êtes en train d’écrire ou de raconter. Sauf, bien entendu, si vous cherchez à vous débloquer, il peut en effet être intéressant de chercher à s’exposer à des histoires similaires à la vôtre, et d’essayer ainsi de s’inspirer de manière structurelle ou conceptuelle. Il s’agit là d’une démarche analytique très différente de celle suggérée par cette règle (en réalité, les deux se valent, mais pour des utilisations et des perspectives très distinctes).

Pour ce qui est de votre propre compréhension en tant que storyteller et de la découverte de vos points forts, cet exercice peut en effet vous aider à faire ressortir toutes les choses que vous appréciez dans toutes les histoires, sous la forme d’idées relativement diversifiées. Il peut s’agir d’éléments relatifs à la tonalité, ou de certains types ou mécanismes liés à l’intrigue, de les différentes formes de répartie des personnages, d’un certain sens du rythme, etc.

Vous avez besoin de comprendre l’ensemble de ces éléments. Donc, autorisez-vous à considérer chacun d’entre eux. Notez-les comme ils vous viennent à l’esprit. Vous pourrez les organiser à posteriori selon leur nature ou leur type. Sans chercher à vous filtrer, vous devez ainsi capturer l’essence la plus honnête et la plus sincère de ce que vous percevez et ressentez.

Vous découvrirez que ce que vous appréciez, peut énormément varier d’une histoire à une autre. Vous pourriez aimer une histoire pour son côté bucolique et son rythme très lent, et une autre, au contraire, pour son côté sombre et très dynamique.

Chacune des histoires auxquelles vous serez exposé, vous « parlera » d’une manière différente. Étudier et comprendre le ‘quand‘, le ‘comment‘ et le ‘pourquoi‘ des éléments qui constituent ces histoires, vous aidera à apprendre comment déployer à votre tour, les éléments de vos propres histoires.

Bien entendu, le but n’est pas de plagier les autres storytellers. L’objectif est de comprendre avant tout ce que vous aimez dans vos histoires favorites. Et ensuite, mélanger ces idées à travers votre propre palette créative.

Cet exercice vous aidera à comprendre ce dont vous avez besoin pour écrire ce que vous désirez réellement écrire, et à trouver la manière dont vous souhaitez l’écrire. Cette démarche vous aidera également à déterminer de façon naturelle, les éléments que vous voulez inclure on non dans vos propres histoires. Ainsi que de savoir jusqu’à quel point vous accorderez de l’attention à ces derniers, puisque vous allez pouvoir avoir un regard sur votre travail, sans pour autant réfléchir de façon excessive à ce qui a sa place ou non dans votre histoire.

Mais cette règle implique également de devoir adopter une démarche un peu plus approfondie. Lorsque vous analysez des œuvres qui vous touchent, il est important pour vous de comprendre les éléments qui sont au cœur de leur thématique.

En répétant cette démarche sur plusieurs œuvres, vous découvrirez ce que mon ami Barry Levins qualifie de « thématique personnelle« . Il s’agit d’un concept central autour duquel vous gravitez naturellement lorsque vous racontez des histoires. C’est également autour de ce même concept que vous gravitez lorsque vous êtes le spectateur d’une histoire.

Par exemple, voici quelques « thématiques personnelles » de cinéastes reconnus :

  • L’amour peut tout conquérir – Nora Ephron
  • Même l’homme le plus singulier, peut s’élever vers le pouvoir et la corruption. – Frank Capra
  • Le pouvoir et la corruption écrase toujours l’homme le plus singulier – Alan J. Pakula
  • Les choses ne sont jamais ce qu’elles semblent être – M. Night Shyamalan
  • Seule la force survit – John Carpenter
  • Soyez honnête et vrai avec vous-même, peu importe ce que la société en pense – Tim Burton
  • La vie est une garce, ensuite vous mourrez – Alex Cox

Tous les films de ces cinéastes ne sont pas nécessairement et strictement en phase avec leurs « thématiques personnelles » respectives. Mais les éléments qui constituent chacune de leurs œuvres, gravitent autour d’une même idée centrale.

Cette récurrence est inévitable, car elle est induite par notre thématique personnelle, qui est elle-même le reflet du point de vue que nous portons sur le monde. Tout ceci correspond en fin de compte à une certaine interprétation de la vie en fonction de notre propre personnalité.

Quand bien même notre point de vue sur le monde est amené à évoluer et à s’enrichir tout au long de notre existence, il change rarement entièrement. Ce qui implique que l’idée originelle que nous nous faisons du monde, refait toujours surface quelque part, d’une manière ou d’une autre.

Le fait de vouloir refléter sa thématique personnelle dans ses œuvres, n’implique pas forcément de devoir être conventionnel et redondant dans ce que l’on raconte. Il existe bon nombre de façons de représenter une idée à travers une histoire. Il est généralement préférable d’apprendre à se connaître soi-même, afin de tirer parti de votre propre personnalité, de votre propre style, et développer ainsi votre « voix d’auteur ».

Lorsque vous êtes bloqué par rapport à une histoire, cette « thématique personnelle » peut également devenir un refuge (cf. règle n°9 : la position de repli). Dans ce sens, elle peut donc vous amener effectivement vers une certaine redondance. Mais si vous faites la démarche de vous développer pour devenir pleinement conscient de votre « thématique personnelle« , vous pourrez vous auto-discipliner et lutter contre les éventuels excès vers lesquels cette dernière pourrait vous entraîner. Vous saurez alors ce que vous cherchez réellement à exprimer à travers votre histoire.

En fin de compte, ce que cette règle essaie de nous dire, c’est qu’une meilleure compréhension de ce que vous appréciez en tant que spectateur, vous aidera à devenir un meilleur storyteller. Non seulement en vous focalisant sur vos points forts, mais également en faisant ressortir vos faiblesses.

Pour aller plus loin...

Écrire et présenter un scénario est une tâche assez délicate n'est-ce pas ?
Si vous êtes d'accord avec ça, la suite devrait certainement vous intéresser...

Dans l'idée de vous aider à préparer votre prochain projet cinématographique de façon professionnelle, je vous propose un pack de 2 vidéos + 3 documents.

Je vous accompagne dans la présentation professionnelle de votre scénario

Le pack contient :

  • 1 vidéo dans laquelle nous verrons pourquoi la mise en forme d'un scénario est-elle si importante ?
  • 1 mise en pratique, dans laquelle je corrige avec vous la mise en forme d’un scénario.
  • La checklist qui récapitule toutes les étapes de mise en forme.
  • 1 scénario d’exemple. Disponible en 2 versions, (avant et après correction).

L’offre prend fin dans :

Heure(s)
Minute(s)
Seconde(s)

Dans l'idée de vous aider à préparer votre prochain projet cinématographique de façon professionnelle, je vous propose 2 vidéos gratuites.

  • 1 vidéo dans laquelle nous verrons ensemble les bases de l'écriture de scénario.
  • 1 mise en pratique, dans laquelle je vous montre les outils et logiciels utilisés par les pros.

L’offre prend fin dans :

Heure(s)
Minute(s)
Seconde(s)
Aucun commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

©2016 cineaste-independant.fr

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • 12 vidéos : de l'idée à la finalisation de votre film.
  • 14 tutoriels : du scénario à la création du fichier vidéo.
  • 3 débriefings audio : je vous partage mon processus créatif.
  • 7 modèles de documents : checklists, scénario, découpage, etc.
  • 1 publication de votre film sur le blog.
  • 1 bonus surprise à découvrir ! :D

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • 12 vidéos : de l'idée à la finalisation de votre film.
  • 14 tutoriels : du scénario à la création du fichier vidéo.
  • 3 débriefings audio : je vous partage mon processus créatif.
  • 7 modèles de documents : checklists, scénario, découpage, etc.
  • 1 publication de votre film sur le blog.
  • 1 bonus surprise à découvrir ! :D

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

  • 12 vidéos : de l'idée à la finalisation de votre film.
  • 14 tutoriels : du scénario à la création du fichier vidéo.
  • 3 débriefings audio : je vous partage mon processus créatif.
  • 7 modèles de documents : checklists, scénario, découpage, etc.
  • 1 publication de votre film sur le blog.
  • 1 bonus surprise à découvrir ! :D

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

Remplissez le formulaire ci-dessous pour accéder au contenu.

VOTRE PREMIER COURT-MÉTRAGE

EN 5 SEMAINES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Consultez votre boîte de réception

pour confirmer votre inscription.

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Complétez ce formulaire pour recevoir votre contenu gratuitement.

Important : Consultez votre boîte de réception.

Vos informations ont été envoyées avec succès.

Se connecter

Oubli de mot de passe ?